libertalia-aventure-1 libertalia-aventure-2

Carte interactive

Carte du Nord de Madagascar

http://www.libertalia-aventure.com/fr/carte-madagascar-nord.html

Vol Paris - Nosy Be

Air Austral

  

Hotel Au Belvédère Nosy Be

Hotel Palma Nova Ambanja

Guide Tao Madagascar

Les réalisations prévues pour 2011 et 2012

Un circuit immersion comme fil conducteur :
La mise en place du programme de développement de l’écotourisme et du tourisme solidaire du district d’Ambanja se compose essentiellement de deux volets, d’une part la création des infrastructures et d’autre part la formation des prestataires. Ces deux volets peuvent être réalisé en même temps car ils font appellent à différents intervenants. Les réalisations prévues pour l’année en cours et la prochaine n’ont de sens que si elles permettent la création d’une offre commerciale touristique susceptible d’intéresser suffisamment de touristes pour faire vivre tous les intervenants. A travers le programme et la mise en place d’un circuit solidaire dans le Sambirano, l’objectif à long terme et d’arriver à une autonomie des intervenants (familles ou associations).
Plantes médicinales   Reboisement de mangrove

Construction et aménagement des infrastructures :
  • Aménagement d’une petite structure thermale à la source d’eau chaude du village d’Andranomandevy
  • Aménagement d’un jardin botanique des plantes médicinales au village d’Ambobaka
  • Construction d’un observatoire à oiseaux
  • Construction d’un gîte et d’une paillotte restaurant équipée d’une cuisine et de sanitaires dans le village d’Andranomandevy
  • Construction d’un gîte et d’une paillotte restaurant équipée d’une cuisine et de sanitaires dans le village d’Antanambao Ambahatra
  • Création d’une pépinière pour le reboisement au village d’Antanambao

Equipements :

  • Construction de deux pirogues pour la descente du Sambirano (ou d’une pirogue catamaran)
  • Construction de deux charrettes pour des balades et le transfert des bagages
  Programme de formations :
  • Formation en hôtellerie, restauration et gestion des gîtes
  • Formation aux techniques de guidage
  • Formation écotourisme et environnement
  • Formation en secourisme

Matériel pédagogique :

  • Elaboration de matériel pédagogique à l’intention des participants aux formations
  • Elaboration de livrets explicatifs à l’intentions des touristes (projets solidaires, faune, flore, agriculture, plantes médicinales)

Reboisement Ambobaka


Localisation des sites et des infrastructures à développer :
Andranomandevy
Andranomandevy est un village situé dans le haut Sambirano à une trentaine de km de la ville d’Ambanja. Il est rattaché à la commune rurale de Bemanevika dans le district d’Ambanja, région DIANA, province d’Antsiranana. Le village est au bord du fleuve sur la rive opposé à celle de la route principale qui relie le haut et le bas Sambirano. Il faut donc pour s’y rendre emprunter une piste secondaire puis traverser le Sambirano. Le village est entouré de plantations de cacao qui est la principale ressource de ses habitants. Le groupement ADAPS d’Andranomandevy s’appelle Sambatra, il compte parmi les plus ancien et aussi un des premiers à avoir formé une coopérative de producteurs de cacao. Cette coopérative est devenue un modèle du genre pour les autres groupements de l’ADAPS ainsi que pour des organisations paysannes venus d’autres régions de Madagascar dans le cadre d’échanges paysans. Tous les ans depuis quatre années une délégation de paysans français membres de l’AFDI Picardie, principal partenaire technique de l’ADAPS, se rend également à Andranomandevy lors d’un voyage découverte dont l’intendance a été confiée à Libertalia Aventure. Depuis 2009 Libertalia Aventure a commencé à emmener des touristes dans ce village en organisant des bivouacs où les repas sont préparés par l’association des femmes du village.

Le nom du village tire son nom, qui signifie littéralement « là où l’eau bout », d’une source thermale qui sort de la terre à sa proximité. Ce lieu est sacré, il fait l’objet de nombreux cultes et croyances. Les habitants boivent cette eau pour des raisons curatives et elle semble aussi attirer certains animaux dont les zébus domestiques qui y trouvent des éléments nutritifs bénéfiques. Des centaines oiseaux nichent en bordure du marécage où l’eau thermale se déverse, pour des raisons similaires semble-t-il mais aussi parce que la zone fait l’objet d’un interdit qui les protège. Notons au passage qu’un autre lieu-dit Andranomandevy existe plus haut dans la vallée du Sambirano, les deux sont liés naturellement et culturellement, à l’époque coloniale il avait fait l’objet d’un aménagement avec des baignoires ou bassins dont les vestiges sont encore visibles aujourd’hui.
Préparation du repas Antsahampano   Fête traditionnelle Anjavimilay
Le projet du centre thermal consiste donc à mettre en valeur cette ressource naturelle et les traditions qui y sont rattachées afin de créer une attraction touristique et un lieu de cure ouvert au public. Le choix de ce lieu est guidé par plusieurs raisons :
  1. La présence de la source thermale, son intérêt thérapeutique et culturel
  2. La réserve d’oiseaux qui se trouve à côté de la source
  3. La motivation et l’organisation des membres du groupement ADAPS Sambatra
  4. L’expérience de 5 voyages découverte où les habitants ont reçus l’AFDI Picardie
  5. La situation générale du village et des paysages qui l’entourent

Le projet proprement est constitué d’une structure thermale (bassin, baignoire) ainsi que d’un gîte équipé pour l’accueil de groupes avec salle à manger, cuisine et sanitaires. Un observatoire à oiseaux est prévu près de la réserve, il doit être équipé d’une longue-vue mise à la disposition des visiteurs et des scientifiques.

Le site pour la réalisation du projet est situé à proximité (300 m) de la source sur un terrain que les villageois mettent à sa disposition. Cependant la réalisation demande une étude de faisabilité qui permettra de définir le système adéquate pour acheminer l’eau chaude jusqu’au lieu de baignade. Ce système doit à la fois ne pas être trop coûteux, utiliser au maximum les matériaux locaux et respecter un cahier des charges environnementales. Il sera intéressant pour ceux qui vont effectuer l’étude de faisabilité d’aller voir les anciennes installations thermales citées plus haut. Il est aussi nécessaire d’effectuer des analyses de l’eau thermale afin de déterminer les éléments qui la compose avec leurs éventuelles applications thérapeutiques. La structure thermale doit aussi être équipée d’un gîte pour recevoir les visiteurs et/ou les curistes.
Antanambao Ambahatra
Le village d’Antanambao est situé dans le haut Sambirano à une cinquantaine de Km de la ville d’Ambanja. Il est rattaché à la commune d’Ambohimarina, district d’Ambanja, région DIANA, province d’Antsiranana. Pour accéder à Antanambao depuis la route principale, il faut emprunter une piste secondaire au village de Maevatanana avant de traverser le fleuve Sambirano. D’après son nom malgache qui signifie « village neuf », Antanambao semble avoir été créé à l’époque coloniale. Il est entouré de plantations de cacao et se trouve coincé entre la rivière Ambahatra et le fleuve Sambirano, au pied du massif de Manongarivo classé Réserve Naturelle Spéciale et géré par l’ANGAP. Depuis 2004 le village a subit plusieurs catastrophes naturelles liées au passage de cyclones (Gafilo et Indlallah) qui ont entrainé des crues destructrices ainsi que l’ensablement des grandes surfaces agricoles. Depuis une bonne partie de ses habitants ont préféré déménager leurs habitations en hauteur sur les premiers contreforts du Manongarivo, de l’autre côté de la rivière Ambahatra  à l’abri de ses crues.
Entre les années 1998 et 2002, Antanambao a servi de base de départ à des chercheurs malgaches et étrangers qui ont travaillé sur la RNS Manongarivo dans le cadre le cadre du programme « Ecologie Politique et Biodiversité » financé par le Fonds National Suisse pour la Recherche Scientifique. Une partie des résultats de ces recherches ont fait l’objet d’un ouvrage intitulé « Inventaire floristique et faunistique de la Réserve Spéciale de Manongarivo ». Lors de ces recherches, de nombreux villageois d’Antanmabao ont été mis à contribution en tant que pisteurs, porteurs et assistants. Ils ont acquis des connaissances dans des domaines scientifiques divers et aussi une certaine expérience du guidage et de la logistique dans le cadre d’expéditions menées conjointement avec des européens. En 2000 Nathanaël Oudiette lors de ses premiers repérages dans le Sambirano, fait la connaissance d’un étudiant botaniste suisse et de son équipe malgache. C’est dans ce village qu’il décide alors de construire le premier gîte destiné à accueillir les touristes et de proposer un circuit d’immersion d’une durée de trois jours au départ d’Ambanja. Suite au passage des cyclones Gafilo et Indlallah l’activité du gîte a été interrompue à cause des inondations à répétition et de sa localisation dans le village qui ne permettent pas de poursuivre son développement sur le long terme.

Aujourd’hui le village d’Antanambao ne reçoit plus de touristes mais il reste une bonne base pour des excursions VTT, des balades dans la montagne ainsi que des randonnées aquatiques le long de la rivière Ambahatra. Les guides formés par le projet EPB et par Libertalia Aventure sont depuis devenues membres du groupement ADAPS et ont plusieurs fois exprimé leur désir de reconstruire un gîte dans le nouveau village. De plus ils ont fait parti de l’équipe qui a construit le dispensaire de médecine traditionnelle d’Ambobaka, financé par Vision Ethique. D’autre part le président du groupement ADAPS local est membre de la Commission Environnement de l’ADAPS et a fait la demande pour organiser le reboisement de la montagne, conscient qu’une des causes des catastrophes naturelles qui se sont abattus sur le village est la déforestation des pentes qui dominent la vallée. Une première campagne (500 arbres) a été réalisée fin 2009 avec l’aide de Vision Ethique et le concours de l’association Faniry.

Le choix de ce lieu est guidé par plusieurs raisons :
  1. Reboisement de mangroveLa situation centrale du village sur la route du Haut Sambirano
  2. L’expérience et la motivation des membres du groupement ADAPS
  3. La présence de la montagne et de la rivière pour des excursions à la journée
  4. L’expérience des circuits VTT organisés entre les années 2000 et 2008
  5. L’existence du projet de reboisement

Le projet pour Antanambao consiste à construire un gîte équipé pour recevoir les groupes avec salle à manger, cuisine et sanitaires. Le gîte sera couplé d’une pépinière d’arbres pour le reboisement et d’un verger.

Autres projet et équipements
  1. Reboisement AmbobakaAménagement d’un jardin botanique des plantes médicinales au village d’Ambobaka
  2. Construction d’un observatoire à oiseaux.
  3. Construction de deux pirogues pour la descente du Sambirano (ou d’une pirogue catamaran)
  4. Construction de deux charrettes pour des balades et le transfert des bagages
  5. Création d’une pépinière pour le reboisement au village d’Antanambao