libertalia-aventure-1 libertalia-aventure-2

Carte interactive

Carte du Nord de Madagascar

http://www.libertalia-aventure.com/fr/carte-madagascar-nord.html

Vol Paris - Nosy Be

Air Austral

  

Hotel Au Belvédère Nosy Be

Hotel Palma Nova Ambanja

Guide Tao Madagascar

Problèmes environnementaux dans le Sambirano


Petit matin dans le SambiranoReboisement AmbobakaA l’aube de la deuxième décennie du troisième millénaire, la question environnementale se pose de façon critique tant pour les pays industrialisés que pour ceux dont l’économie reste agricole. A Madagascar, pays connue pour sa richesse naturelle et sa biodiversité unique, comme dans la plupart des pays de la zone tropicale la  déforestation et les changements climatiques entraînent des catastrophes naturelles qui affectent l’écosystème et l’habitat humain. Au nord ouest, le district d’Ambanja représente une des dernières régions du pays à posséder une couverture forestière importante. Avec ses deux réserves naturelles (RNS de Manongarivo et RNI du Tsaratanana), ses nombreuses forêts classées et d’immenses mangroves, elle représente un îlot d’humidité exceptionnel pour la côte ouest et recèle encore de spécimens (faune et flore) qui restent à décrire. Pourtant la forêt dans cette région subie des pressions humaines de plus en plus importantes.

Depuis une dizaine d’année les effets combinés de la déforestation et des cyclones à répétition (Gafilo, Indlala…), conjugués à une topographie aux reliefs accidentés, semblent accélérer le phénomène de l’érosion des sols dont les conséquences sont catastrophiques pour l’environnement et la population. En effet dans la vallée du Sambirano et le bassin versant de la Ramena, les précipitations dues aux dépressions tropicales ont provoqué des inondations sans précédent et les crues de ces cours d’eau ont laissé derrière eux des tonnes de sables qui ont rendus stériles des centaines d’hectares de terrains agricoles. Depuis les hauteurs mises à nues par les feux de brousse, en passant par les bas fonds qui s’ensablent, jusqu’au littoral où coraux et mangroves sont étouffés par la matière que drainent  les inondations, c’est toute la région et son économie qui sont  menacés.
Galoka Le bac d'Antsahampano