libertalia-aventure-1 libertalia-aventure-2

Carte interactive

Carte du Nord de Madagascar

http://www.libertalia-aventure.com/fr/carte-madagascar-nord.html

Vol Paris - Nosy Be

Air Austral

  

Hotel Au Belvédère Nosy Be

Hotel Palma Nova Ambanja

Guide Tao Madagascar

Présentation de la Région d’Ambanja


Rattachée à la Province d'Antsiranana (Diego-Suarez) la ville d'Ambanja est située dans le nord-ouest de Madagascar, à une vingtaine de kilomètres du canal du Mozambique, au sud-est de l'île de Nosy Be. Ambanja est au coeur d'une région plus connue sous l'appellation de Sambirano du nom du fleuve qui la traverse, mais administrativement on parle du district d’Ambanja qui avec ses 5 433 Km2 représente plus de 25 % de la superficie de la province. Depuis les hauteurs du Tsaratanana jusqu'au fond de la Baie d'Ampasindava, tout au long de sa course vers la mer, le Sambirano et ses affluents irriguent une large vallée bordée par deux massifs montagneux qui ont donné leur nom à deux réserves naturelles. A l'ouest c'est le Manongarivo (1876 m), et à l'est l'imposant Tsaratanana que domine le sommet de Maromokotra (2876 m), point culminant de Madagascar. La vallée du Sambirano constitue un ensemble complexe et original de par son relief et son climat. Grâce au rôle condensateur du Tsaratanana, à l'influence marine et aux alizés, elle jouit d'un climat dont l'humidité contraste avec l'aridité de la façade occidentale. Pour les géographes le domaine dit du Sambirano désigne cet « îlot d'humidité » unique dans l'Ouest malgache, qui offre un climat tropical humide similaire à celui de la côte Est. Les précipitations y sont supérieures à celles habituellement relevées dans le nord-ouest même si la saison sèche y est assez marquée.
la vallée de l'Ifasy dans la brume Les monts Kalabenono Produits locaux
Dans le bassin du Sambirano protégé du vent par un amphithéâtre de montagnes boisées, les importantes pluies alliées à la fertilité des sols riches des alluvions drainés par le fleuve pendant des siècles ont permis le développement de nombreuses cultures d'exportation (vanille, cacao, café, poivre...). En toutes saisons c'est l'exubérance de la végétation qui frappe avant tout l'oeil du visiteur. Depuis les sombres hauteurs où subsistent des restes de forêt primaire, en passant par les bouquets de ravenala (arbres du voyageur) des contreforts de la vallée, jusqu'aux grands arbres d'ombrage qui protègent les plantations : c'est la palette des verts qui domine le paysage du Sambirano, beau couloir à aspect bocager aux damiers de rizières et petites exploitations agricoles.

Parmi les cultures de rente qui font la richesse du Sambirano c'est le cacao qui fait la renommée de la région seule dans le pays à produire ces fèves au goût amer. Il se récolte tout au long de l'année avec des rendements différents selon les lieux et les mois. Il représente pour les planteurs un apport financier régulier bienvenu. Les paysans de la région produisent également du café, des noix de cajou, du poivre et de la vanille, Plusieurs sociétés produisent des huiles essentielles d'ylang-ylang, de vétiver, de basilic (…), de l'extrait naturel de vanille, qui rentreront dans la composition de parfums et cosmétiques vendues dans le monde entier. Si les plantations d'ylang-ylang de Nosy Be lui ont valu le surnom d'« île aux parfums », le Sambirano mérite bien celui de « vallée des parfums » car la culture des plantes à parfums y est plus étendue et plus diversifiée que sur l’île voisine.