libertalia-aventure-1 libertalia-aventure-2

Carte interactive

Carte du Nord de Madagascar

http://www.libertalia-aventure.com/fr/carte-madagascar-nord.html

Vol Paris - Nosy Be

Air Austral

  

Hotel Au Belvédère Nosy Be

Hotel Palma Nova Ambanja

Guide Tao Madagascar

Le programme de tourisme solidaire du district d’Ambanja

Ce programme a pour principal but de développer le tourisme dans le district d’Ambanja tout en contribuant au développement économique des communautés qui y participent, ainsi qu’à une meilleure gestion des ressources naturelles. Le moyen envisagé pour mener à bien ce but est d’y promouvoir  l’écotourisme et le tourisme solidaire qui ont pour double objectif : la conservation de l’environnement et la création de nouvelles sources de revenus pour les populations locales.

Il s’agit d’une part, de créer des attractions touristiques à travers la mise en valeur du patrimoine naturel ou culturel, et d’autre part, de mettre en place une politique à long terme de sensibilisation aux problèmes environnementaux par le biais de l’échange que créé la rencontre entre les visiteurs étrangers et leurs hôtes malgaches. Les acteurs de ce projet dont la majorité est issue de ces communautés sont motivés par la même volonté de participer activement au développement durable et à la réduction de la pauvreté dans leur région.

Les promoteurs et maîtres d’œuvre de ce programme sont : l’organisation paysanne ADAPS (Association pour le Développement de l’Agriculture et du Paysannat du Sambirano), le Tour Opérateur Réceptif local Libertalia Aventure, et le Voyagiste français Vision Ethique. Ces trois entités ont depuis trois ans conclut un partenariat et mis en place des projets pilotes qui associent le développement local au tourisme solidaire.
Pirate de la brousse   Reboisement de mangrove
Fort du succès de cette première étape leur ambition pour 2010 est d’élargir le cercle de leur activité touristique à l’échelle du district d’Ambanja, en s’appuyant sur des groupements ADAPS plus éloignés avec des sites à potentiel touristiques qui ont déjà fait l’objet de repérage. Ce programme permettra à des villages qui recèlent un riche patrimoine naturel et culturel de bénéficier des retombées du tourisme, tout en donnant l’opportunité à des visiteurs étrangers de faire une véritable immersion dans le monde rural malgache.

Dans cette même perspective l’ADAPS a créé depuis la fin de l’année 2008 une commission écotourisme comprenant huit personnes issue de différentes zones du district et dont l’animation a été confiée à Nathanaël Oudiette, gérant de Libertalia Aventure et membre d’honneur de l’ADAPS. Cet organe de réflexion et de communication servira d’interface entre les  groupements ADAPS et les animateurs du programme. Une formation est prévue avant la fin de l’année suivie d’émission de radio sur les thèmes de l’environnement, de l’écotourisme et du tourisme solidaire.

Les objectifs du programme
  • Valoriser les richesses naturelles, culturelles et historiques de zones encore très peu connues des touristes.
  • Contribuer à la protection de l’environnement par une exploitation durable de ressources naturelles.
  • Faire bénéficier les communautés locales des revenus du tourisme.
  • Développer le tourisme aux alentours d’Ambanja considéré jusqu’à maintenant comme une simple ville de passage.
  • Financer des projets de développement dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’environnement, à travers la participation et l’implication des touristes

Justification du programme
  • Proximité de Nosy Be
Grâce aux récents aménagements effectués dans le cadre du projet PIC, la première station balnéaire malgache, se trouve à moins de deux heures de la ville d’Ambanja. Pour les touristes en quête d’immersion et fuyant le tourisme de masse, cette situation présente deux avantages. D’un côté ils peuvent, grâce aux liaisons aériennes internationales, atterrir à Nosy Be depuis Paris et rejoindre directement la région d’Ambanja. D’un autre côté, ils sont dès leur arrivée confrontés à la problématique posée par le développement accéléré du tourisme dans un pays comme Madagascar. Dans ce sens, Nosy Be leur apparaîtra un peu  comme le contre exemple du modèle touristique que nous nous proposons de développer autour d’Ambanja.

  • Situation géographique privilégiée
Mise à part la proximité de Nosy Be, Ambanja présente l’avantage d’être un carrefour sur la RN6 qui relie la Capitale d’Antananarivo (800 km) à la ville d’Antsiranana (130 km). Cette position privilégiée permettra à la région de devenir une halte touristique intéressante qui viendra compléter des circuits en provenance de Diego Suarez, de Majunga ou encore de Tananarive.

  • Motivation des acteurs du projet
Un autre argument de taille pour justifier l’intérêt de ce programme est la motivation des acteurs du projet. Qu’il s’agisse des groupements ADAPS, de Libertalia ou encore de Vision Ethique, l’ancienneté du partenariat et des relations font que ce programme a été mûrement réfléchi dans un esprit de concertation et en connaissance des éventuels points de blocage.

  • Existence de sites potentiels
Le district d’Ambanja est sans conteste une région qui présente un potentiel touristique énorme. La façade maritime et la vallée sont deux sous-ensembles qui pourraient permettre la création de produits touristiques riches et variés mais le manque d’infrastructure et certaines difficultés liées à l’accès en ont limité le développement. Pourtant le fait d’avoir été mis à l’écart des circuits classiques a épargné le coin des dérives que l’ont peut observer à Nosy Be. Tout cela justifie la mise en place d’une politique de développement touristique durable dans l’intérêt commun des communautés locales et des opérateurs touristiques.